LECTURE

Coordonnatrice : Mme Fabienne Philippe
Mme Catherine Laval


Les travaux de ce cercle de lecture consistent en une discussion autour d'un livre proposé à l'avance par l'équipe d'animation, dont l'un des membres conduit le débat. Pour donner de l'intérêt aux échanges, il est demandé aux participants d'avoir préalablement lu l'ouvrage étudié.
Lieu : Lycée Pavie. Bâtiment administratif.
Jour : le mercredi
Horaire : 14h15 – 16h30.

              


2019/2020: Cercle lecture de l’UTL
Programme du deuxième trimestre
RECTFICATIF


Mercredi 15 janvier:
«Qui a tué mon père» d’Edouard Louis, présenté par Nicole Lescoat.

«L’histoire de ton corps accuse l’histoire politique».
Le titre de ce recueil de confidences et de souvenirs ne comporte pas de point d’interrogation car ce
n’est pas une question...Plutôt une introspection, celle d’un fils qui parle de son père et ce dernier ne
peut répondre, puisqu’il n’est plus de ce monde...
Dans sa présentation, Nicole abordera également, du même auteur, «En finir avec Eddy Belle
Gueule».

Mercredi 12 février:
«La septième fonction du langage» de Laurent Binet, présenté par Hervé Gauvin.

Le point de départ de ce roman est la mort de Roland Barthes, renversé par une camionnette de
blanchisserie le 25 février 1980.
L'hypothèse est qu'il s'agit d'un assassinat.
Dans les milieux intellectuels et politiques de l'époque, tout le monde est suspect...
L’auteur ajoute à cette enquête policière atypique, une reconstitution du début des années 1980,
avec comme sommet le débat télévisé entre Giscard et Mitterrand.
Il nous dresse le portrait de l'intelligentsia et des figures politiques parisiennes, peint les luttes
politiques sanglantes en Italie et un monde universitaire américain.
Bien documenté et quasi vraisemblable, il accumule canulars et caricatures...

Mercredi 04 mars:
«Le colonel Chabert» d’Honoré de Balzac présenté par Véronique Mathieu.

Le colonel Chabert était un fier cavalier des armées de Napoléon... jusqu'au jour où un cosaque lui
fendit le crâne d'un coup de sabre.
L'histoire aurait pu s'arrêter là. Mais voilà que cet homme mort et enterré depuis des années reparaît
soudain à Paris. La rue où il habitait a changé de nom, sa maison a été vendue et démolie, sa femme
s'est remariée. Désespéré, Chabert demande à l'avocat Derville de l'aider à recouvrer son nom et sa
fortune. Mais sa "veuve", devenue la comtesse Ferraud, ne l'entend pas de cette oreille…

Le livre de Line Papin «Les os des filles» prévu initialement le 4 mars, sera abordé au prochain
trimestre, le mercredi 08 avril.

Programme du 3ème trimestre
Mercredi 08 avril:
Échanges autour du livre de Line Papin, «Les os des filles» .

Trois générations de femmes, grand-mère, mère et fille, qui ont traversé trois combats : celui de la
guerre du Vietnam, celui de l’exil en France et celui de la maladie.
Comment les événements historiques influent-ils sur les relations personnelles ?
L’auteur s’exprime ainsi: «Roman plus intime, écriture plus directe, sans autre envie que celle de
raconter la stricte vérité. Pourquoi ? Pour trouver, à travers la littérature, des réponses aux questions
qui nous empêchent de vivre.»

COMPTE RENDU DE LA SORTIE A L'ARCOUEST LE 16 OCTOBRE 2019


Après avoir échangé autour du livre «Sorbonne plage» de 10h à 12h, et partagé un sympathique repas sur le port à Paimpol, nous nous sommes rendues sur les lieux évoqués dans l’ouvrage d’Edouard Launet.
Première étape: La Croix des Veuves, d’où nous avons une vue d’ensemble sur la presqu’île de l’Arcouest et la baie de Paimpol. Cet endroit fut déterminant dans la décision des scientifiques de la Sorbonne, fin 19ème, de venir s’y installer chaque été.

Après s’être arrêté Baie de Launay, près de l’ancienne Pension Chevoir, au pied de la presqu’île, nous avons parcouru les chemins entre les maisons des familles
Lapicque, Seignobos, Perrin, Curie, Langevin...Certaines sont toujours propriété des descendants et occupées l’été.

L’arrêt au promontoire de Rohou nous a offert une vue panoramique sur Bréhat, Beniguet, Maudez, La baie de Loguivy, puis sur la gauche, le sillon du Talbert et en arrière plan, le phare des Héaux de Bréhat.

Nous terminons l’après-midi à l’embarcadère de l’Arcouest, près du monument érigé à la mémoire d’Irène et Frédéric Joliot-Curie.

Un après-midi agréable, riche en découvertes, que l’ensemble du groupe a apprécié, malgré une météo plus qu’incertaine…

Ce compte rendu est aussi téléchargeable 

Remerciements spéciaux à Yolande et Jean-Paul Tanter pour leur investissement et leurs recherches, qui ont contribué à la réussite de la journée.

Le 11 décembre 2019 :

 Compte-Rendu:
Nous nous sommes retrouvées pour évoquer des livres autour du thème de « LA MERE » 
Albert COHEN Le Livre de ma Mère 
Autobiographie de l'auteur qui évoque la vie de sa mère, très possessive qui ne vivra que pour son fils et par son fils jusqu'à sa mort. Courts textes de souvenirs et d'anecdotes. 
Michel RAGON L'Accent de ma Mère 
Roman biographique et historique très ancré en terre vendéenne. Mère d'un fils unique, possessive, à l'accent vendéen très prononcé, qui était une grande lectrice et écrivait son journal. Mémoire d'une tradition rurale en voie de disparition. Michel Ragon est à l'origine de la création du Grand Prix des Ecrivains de l'Ouest 
Jean Louis FOURNIER Ma Mère du Nord 
Une mère courage, femme très réservée, hypocondriaque et férue d'art… Beaucoup d'humour dans le style de Jean Louis Fournier qui trouve l'inspiration à partit de photos de famille 
Christine ANGOT Un Amour Impossible 
Autobiographie. Histoire de sa mère, de sa relation avec sa mère. Réflexion sur « c'est quoi avoir une mère ? ». L'amour d'une mère, l'amour pour une mère dans un contexte de domination sociale. 
Alejandro PALOMAS Une Mére 
Autour d'un repas familial, la place de la mère autour de ses enfants ayant chacun une histoire compliquée. Le portrait d'une famille, révélations,mensonges… Mère attachante qui assure le lien de la famille. Peinture à la Almodovar. Natacha APPANAH Le Ciel par dessus le Toit Titre emprunté au poème de Verlaine. Une mère bousculée par la vie dès son enfance . Deux enfants qui tentent de se construire. Un conte atemporel universel sur la famille, la filiation, l'hérédité de la transmission des traumatismes. Une écriture éblouissante qui nous porte vers cette éternelle douceur qui lie une famille au-delà des drames.   
 Natacha APPANAH Le Ciel par dessus le Toit 
Titre emprunté au poème de Verlaine. Une mère bousculée par la vie dès son enfance . Deux enfants qui tentent de se construire. Un conte atemporel universel sur la famille, la filiation, l'hérédité de la transmission des traumatismes. Une écriture éblouissante qui nous porte vers cette éternelle douceur qui lie une famille au-delà des drames.